L'élaboration du plan d'action commune urbaine de la capitale ismaïlienne 2016-2021 a été au centre d'une rencontre de communication organisée mardi à Meknès.

Lors de cette rencontre, les intervenants ont passé en revue les différents scenarii et les multiples mesures à prendre pour la mise en place d'un programme d'action ambitieux à même de faire sortir la ville de sa léthargie, de lui redonner son lustre d'antan et de relancer la dynamique socio-économique et culturelle locale.

S'exprimant à cette occasion, le président du Conseil municipal de Meknès, Abdellah Bouanou, a souligné l'importance de cette initiative qui réunit les chefs des services extérieurs pour examiner la complémentarité et la convergence des différents projets des délégations ministérielles avec ceux de la commune urbaine afin de mieux servir l'intérêt général et de satisfaire les besoins et les requêtes de la population.

Le futur plan d'action devrait englober des actions de renforcement des infrastructures de bases, la bonne gouvernance et tous les aspects de développement durable aussi bien socio-économique, cultuel que sportif a-t-il poursuivi, notant que ce projet de plan s'inspire du plan de développement intégré et inclusif du Grand Meknès, conçu comme pilier de développement local.

Abdellah Bouanou a insisté dans ce cadre sur la collaboration et le partenariat avec toutes les parties concernées pour monter et initier des projets dans les divers domaines d'activité pour encourager les investissements extérieurs et améliorer les conditions de vie de la population locale.

Le président du Conseil municipal a également mis en valeur les atouts touristiques riches et diversifiés de la ville de Meknès, soulignant la nécessité de mettre à niveau la place Lahdim afin de l'ériger en destination de choix et en un espace d'animation par excellence à l'instar de la célèbre place Jemaa El-Fna de Marrakech.

Il a de même appelé les services concernés à faire part à la commune urbaine de leurs propositions et idées pour contribuer à l'élaboration d'un plan d'action ambitieux à même de relever les défis de développement socio-économique de la cité.

Les autres intervenants ont préconisé la mise à niveau des anciens fondouks pour relancer l'activité touristique tout en soulignant également l'impératif de consolider les infrastructures sportives de proximité et l'amélioration des services sociaux de la ville.

Ils ont, de même, plaidé pour la mise en place des espaces permanents pour la commercialisation des articles des métiers d'artisanat et les produits de terroir comme les huiles d'olive ou autres.